Qui envoyer à l’Assemblée Nationale ?

175

Ils sont 21 candidats (12 candidats dans la 1ère circonscription et 9 candidats dans la 2ème) à briguer un mandat de Député à l’Assemblée Nationale mais seuls 2 candidats accéderont au Palais Bourbon. A qui faire confiance pour nous représenter à l’échelon national ?

Renouveau ou continuité, là est la question principale ! Nombreux sont les calédoniens qui se désintéressent de ce scrutin pourtant, l’enjeu est important pour l’accompagnement de la Nouvelle-Calédonie vers son destin.

Aujourd’hui les choses sont simples, Calédonie Ensemble étant aux manettes du Pays dans toutes les institutions, êtes-vous satisfait du travail accompli et de la direction que veut nous faire prendre ce parti. Force est de constater que vous êtes très partagé sur cette question avec les changements de position réguliers de Philippe Gomès sur la sortie de l’Accord de Nouméa.

Dans cette 2ème circonscription, le député sortant, chef de parti imposant et maître absolu de ses sujets se rêve d’habiller le costume de Jacques Lafleur mais en a-t-il les épaules, la stature et le courage ? Alors oui c’est un bosseur, il se défend d’ailleurs de son bilan de député sortant mais est-il l’homme de la situation pour accompagner la NC vers son destin ? Alors c’est vrai qu’en face y’a pas grand monde face à lui mis à par peut-être Pascal Vittori considéré comme un homme “neuf” dans le paysage politique calédonien. Enfin, ce n’est pas avec l’impertinent Harold Martin ou une Bianca Henin qui espère surfer sur le bon score du FN en Calédonie qu’on va faire barrage au gourou à moins que je me trompe…

Dans la 1ère circonscription, les choses s’annoncent bien plus compliquées, on peut même d’or et déjà annoncer que ce premier tour servira de primaire pour les candidats LR et dissidents. Même si la mère Backès a les dents longues, rien ne l’assure d’être au second tour face à un Bernard Deladrière investit par son parti ou un Gaël Yanno qui revient en force grâce à sa clarté sur les thèmes sécuritaires. Au milieu de cette basse-cour LR et dissidents, on retrouve bien entendu un candidat Calédonie Ensemble en la personne de Philippe Dunoyer (le chamallow de la politique calédonienne).

Vous aurez remarqué que je n’ai pas beaucoup parlé des indépendantistes car nous savons tous qu’ils font ici acte de présence sans compter envoyer à un seul istant un de leur sujet à l’Assemblée Nationale

Je ne sais pas comment vous voyez les choses, mais il serait important d’en débattre à moins de 10 jours du premier tour…



Articles connexes et Commentaires

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *