Vous avez dit petits arrangements entre ennemis…

1093

Vous aviez apprécié l’affaire dite « sandwich parisien » entre PF et HM, vous allez vous régaler des nouveaux bons amis FROGIER-GOMES-NEAOUTYNE

2004, l’AE remporte les élections provinciales, le gouvernement et le congrès 2007, un des chefs de l’AE, PG ne tient pas sa parole et veut partir en croisade contre Didier LEROUX dans la première circonscription. Résultats, PG perd contre DL mais les élections sont remportées par GY et PF dans la 2 ème circonscription.

2009, le Rassemblement UMP remporte les élections provinciales avec une entente de circonstance avec la partie AE ayant résisté à la scission CE/AE.

2012, PG et SL de CE gagnent les législatives dans les deux circonscriptions. Le RUMP implose. GY le perdant n’est plus le prétendant pour les municipales de 2014 malgré qu’il soit 1er adjoint,  et le MPC commence à prendre forme pour préparer 2014, les municipales et les provinciales.

2014, CE sort en tête aux provinciales mais n’a pas de majorité. Création du contrat de gouvernance solidaire ou CE, le Front pour l’Unité et l’UCF se partagent les institutions. CE la province, FPU le gouvernement et l’UCF le Congrès. Quelques mois après, explosion du CDS, PG veut tout contrôler. Comment faire ? Faire tomber le gouvernement pour prendre la présidence avec l’appui de l’UC-FLNKS et du PALIKA. Punir l’UCF et le FPU en leur supprimant tous leurs collaborateurs et leurs moyens de travail. Renforcer les collaborateurs de CE et des nouveaux alliés du FLNKS.

A quel prix ? Celui de privilégier la doctrine Nickel de la province Nord, développer l’axe indépendantiste avec Dang, Néaoutyne et les coréens et surtout concrétiser le tout par le cadeau fiscal de 2,8 milliards de FCFP pour la SMSP.

En 2015, il faut commencer à réfléchir aux prochaines élections législatives et SENATORIALES…

GY n’est plus une menace, on peut le virer du Congrès surtout que PF et PG ont mis SB dans la nasse des Républicains. Le groupe UCF disparait du congrès. Ouf on l’a sorti du Gouv…

PG et PF font leurs décomptes de grands électeurs pour être élu Sénateur mais aucun n’en a suffisamment pour y aller seul. Discussion entre PG et PF pour trouver un arrangement gagnant-gagnant.

Mais ces arrangements commencent déjà pour les législatives. Si  PF laisse gagner PG dans les deux circonscriptions alors il fera appelé à voter ses grands électeurs pour renouveler PF à son poste de Sénateur en Novembre prochain.

Du coup :

Les Républicains ne soutiennent donc pas SB dans la première qui est la seule à pouvoir gagner contre Dunoyer, ils mettent Deladrière qui n’a aucune chance. LR ne soutiennent pas non plus HM dans la seconde et font croire à un arrangement parisien LR-UDI (qui soit dit en passant date de juin 2016) pour laisser PG y aller contre Vittori et ses calédoniens ou le petit Brial et ses glaçons, une voie royale pour PG.

PG a tout voté avec les indépendantistes au Gouvernement ou au Congrès, a développé une politique socialiste voire laxiste à contre courant de la ligne politique des Républicains mais quand il s’agit de poste on retrouve des amitiés perdues. C’est la magie de la politique locale des grands partis.

Mais PG aussi est tenu par PF car il devra aussi compter sur une partie des grands électeurs des Républicains s’il veut son poste de sénateur lui aussi.

Reste aux électeurs à décider de l’arrangement qui leur conviendra.

·


Articles connexes et Commentaires

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *