Mais où est donc passé Pierre Frogier ?

83

Il y a bien longtemps que nous n’avons plus entendu le président du Rassemblement. Ses dernières interventions datent de la polémique sur le corps électoral. Depuis Paris, Pierre Frogier demandait un comité des signataires extraordinaire pour régler le problème et le report des provinciales. Mais il n’avait rien obtenu lors de son rendez-vous avec Jean-Marc Ayrault.

Cela fait donc près d’un mois que le sénateur calédonien est muet. Non seulement il ne parle pas, mais il ne se montre pas non plus, notamment lors des conférences de presse organisées par son mouvement durant la campagne municipale. Pierre Frogier n’a même pas prononcé un seul mot pour dresser le bilan de ce premier tour, laissant Virginie Ruffenach et Grégoire Bernut à la manœuvre.

L’ombre à la lumière

Bien évidemment, personne ne l’a entendu s’exprimer sur la récente alliance scellée entre Gaby Briault et Gaël Yanno, le leader des « ingrats », que Pierre Frogier ne cesse de fustiger depuis la scission entre le Rassemblement et le MPC. Sans prendre trop de risques, on peut donc penser que le sénateur calédonien n’est pas dans les meilleures dispositions et qu’il préfère, en ces temps plutôt mauvais, l’ombre à la lumière.

Il n’empêche, nous ne sommes pas convaincus que cette posture soit la plus opportune en ces temps électoraux. En outre, il n’y aura pas de pause entre les municipales et les provinciales… Et quand on est à la barre d’un parti, fut-il en recul, il n’est jamais bon de rester dans la soute, planqué et réservé. D’autant que Philippe Gomès, lui, est bel et bien là et qu’il sera plus encore sur le devant de la scène lors des provinciales



Articles connexes et Commentaires

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *